BANNIERE1

Le pic d'Orhy

Situé en Haute-Soule à 2 017 mètres d'altitude à la frontière franco-espagnole, le pic d'Orhy est le plus haut sommet du Pays Basque.

La randonnée vers ce sommet mythique au fabuleux panorama à 360° fait partie des incontournables de la région, avec plusieurs points de départ. La plus facile est sans conteste celle qui part du Port de Larrau (1 585 m)ainsi que nous l'avons fait en août 2014 avec notre fille de 15 ans et notre fils hémiplégique de 19 ans.

Si on suit le sentier, bien visible, qui contourne le pic par la gauche, sans essayer de prendre les raccourcis qui montent directement (mais plus dangereusement) au sommet, le sentier ne présente pas de grosse difficulté en dehors d'une petite barre rocheuse à franchir.

Le topo-guide "Vos 30 itinéraires au pays Basque" de Pierre Macia, d'où est tirée cette randonnée, propose une boucle avec un retour à travers les pentes herbeuses, mais nous n'avons pas trouvé de sentier digne de ce nom pour nous engager de ce côté-là. C'est d'ailleurs sans doute pour cette raison que cette descente est recommandée uniquement par temps clair et dégagé... Du coup, comme "Prudence est mère de sûreté", nous avons effectué le retour par le même chemin qu'à l'aller, ainsi que le propose l'office de tourisme Béarn, Pays Basque dans sa fiche de randonnée en téléchargement ici.

Nous sommes ici en territoire de haute montagne, aussi ce parcours est d'ailleurs à entreprendre uniquement par beau temps. En plus des risque encourrus en cas de mauvais temps, ce serait de toutes façons vraiment dommage de ne pas profiter des paysages et du panorama au sommet !

Il faut savoir aussi que ce coin là est extrêmement venteux, même un jour de grand beau temps en été. Voici d'ailleurs ce qu'on peut lire à propos du pic d'Orhy dans le "Guide rando Pays Basque" de Michel Record Casenave : "Du fait de sa position élevée, il reçoit de plein fouet les dépressions atlantiques. Et le vent du nord-est est redoutable sur ses pentes finales". Pour l'avoir expérimenté, je confirme ! Pas facile de photographier les fleurs dans ces conditions...

Les vautours fauves semblent apprécier le coin et vous feront sans doute l'honneur de leur présence. Ils étaient nombreux à tournoyer au-dessus de nos têtes ce jour-là.

J'avais toujours rêvé de partir à l'assaut de ce célèbre pic, et je n'ai pas été déçue.

Si vous allez randonner dans la région, c'est à faire !

 pic d orhyCi-dessus : Départ du sentier... On aperçoit l'Orhy Chipia ainsi que
des postes de chasse qui jalonnent la crête frontière

Tour de Belle-Ile-en-Mer à pied en 4 jours (1/4)

Située dans le Morbihan, Belle-Ile-en-Mer est une île dont le doux nom fait rêver.

Joliment surnommée "la Bien Nommée" en 1896 par une poétesse de l'île (Eva Jouan), peinte par Claude Monet, chantée par Laurent Voulzy et adulée par l'actrice Sarah Bernhardt, la plus grande des îles bretonnes (17 kilomètres de long et 9 kilomètres de large) ne manque en effet pas d'atouts pour séduire ses habitants et ses visiteurs : côte sauvage aux falaises escarpées, landes, vallons, dunes, criques abritées et plages de sable fin...

Pour profiter  au mieux de la variété de ces paysages, un sentier côtier de près de 85 kilomètres, le GR340, permet de faire le tour de l'île à pied : c'est de cette façon que nous avons choisie de la découvrir...

A l'époque de notre périple, en août 2005, l'office de tourisme de Belle-Ile-en-Mer proposait un itinéraire en 4 étapes, que l'on retrouve aujourd'hui ici sur le site du Comité Départemental du Tourisme du Morbihan, et découpé ainsi : 

                         ♦ 1ère journée : Le Palais - Sauzon - Les Poulains              23,5 km
                         ♦ 2ème journée : Sauzon - Bangor                                   30,5 km
                         ♦ 3ème journée : Bangor - Locmaria                                 23 km
                         ♦ 4ème journée : Locmaria - Le Palais                              17,3 km

Après avoir pris le bateau à Quiberon, où nous avons laissé notre voiture pour ces 4 jours, et logé une première nuit dans une chambre d'hôte à Le Palais où nous avons débarqué, nous voilà donc partis pour la première étape qui nous entraîne le long de la côte nord de l'île, du port du Palais jusqu'à Sauzon, en passant par la Pointe du Poulain. Cet itinéraire est vraiment magnifique et on en prend plein la vue ! Dommage qu'à l'époque je prenais si peu de photos... Il faut dire aussi que, randonnant habituellement avec les enfants et n'ayant ni l'habitude de parcours aussi longs, ni l'habitude de porter un sac à dos chargé pour 4 jours, nous ne voulions pas trop nous attarder pour rejoindre ensuite en temps et en heure notre chambre d'hôtel réservée le soir à Sauzon... 

Le pic d'Iparla par le col de Galarzé

Tout randonneur dans la montagne Basque entend forcément parler un jour ou l'autre des crêtes d'Iparla, vertigineuse frontière franco-espagnole entre les Pyrénées-Atlantiques et la province de Navarre, offrant un panorama vraiment époustouflant sur le Pays Basque.

Cette ligne de crête fait généralement l'objet d'une traversée en aller/retour au départ de Bidarray jusqu'au pic d'Iparla (1 044 m), ou bien jusqu'au pic de Toutoulia (983 m) un peu plus loin, ou bien encore jusqu'à Saint-Etienne-de-Baïgorry mais avec un deuxième véhicule pour le retour dans ce cas-là...

Cette randonnée du pic d'Iparla par le col de Galarzé nous entraîne quant à elle dans une boucle, au départ de la ferme Bordazar Berroa (310 m).

Tiré du "Guide Rando Pays Basque" de Michel Record Casenave, ce circuit autour des crêtes d'Iparla est absolument superbeSuperbe, mais exigeant, avec un couloir herbeux et pierreux délicat à gravir... C'est pourquoi je le déconseille vivement aux randonneurs débutants et aux familles avec de jeunes enfants.

A l'époque, en août 2014, j'ai trouvé le balisage insuffisant, si bien qu'avec notre fille de 15 ans et notre fils hémiplégique de 19 ans nous nous sommes égarés et avons du rebrousser chemin... Lors d'une nouvelle tentative le lendemain nous avons réussi à trouver le bon chemin, mais heureusement que notre fils ne nous accompagnait pas cette fois-ci car face à la difficulté nous aurions été obligés de renoncer avec lui...

Voilà donc une fabuleuse randonnée, qui fait partie de mes plus beaux souvenirs, mais qui mérite réflexion avant de s'y embarquer...

 pic iparla2Ci-dessus : près de la bergerie Ido...

Roseate Tern Hiking Trail (Randonnée de la sterne de Dougall)

La randonnée de la sterne de Dougall compte parmi les plus populaires de Port Elizabeth, en Afrique du Sudsituée tout au bout de la célèbre route des jardins (la "garden route") pour qui vient du Cap.

Tirée du site de l'office de tourisme de Port Elizabeth, cette boucle de 9 kilomètres, sans difficulté, se déroule entièrement dans la réserve naturelle de Cape Recife (Cape Recife Reserve Nature), un des meilleurs sites d'observation des oiseaux de la région. Cette randonnée tire d'ailleurs son nom d'un oiseau marin rare, la sterne de Dougall (the Roseate Tern), qui migre ici à l'automne et au printemps.

Même si on est ici en bord de mer, le circuit présente des paysages variés permettant de découvrir tour à tour des étangs, la côte rocheuse et ses plages, un vieux pharedes dunes recouvertes de fynbos (maquis caractéristique du sud de l'Afrique du Sud) ainsi que des vestiges militaires datant de la seconde guerre mondiale.

Logeant alors au Pine Lodge Resort, dans les environs de la Nelson Mandela Metropolitan Universityl'université où Jérémie a étudié pendant 6 mois, nous avons pu partir à pied de notre bungalow...

Après avoir hésité sur le point de départ précis du circuit, nous avons finalement réussi à nous repérer à l'aide du plan que l'on trouve en téléchargement ici sur le site de l'office de tourisme de Port Elizabeth.

De cette première randonnée sur le sol sud-africain en cette fin décembre 2016, où nous étions avec notre fille de 17 ans et notre fils hémiplégique de 21 ans, je garde le souvenir du parfum iodé de l'Océan Indien, la découverte des étendues de fynbos, et surtout notre rencontre avec de nombreux oiseaux.

Bref, une très jolie balade à ne pas négliger sur cette partie de la côte du cap oriental ! 

 

roseate tern hiking trail4

L'Urkulu en boucle depuis le col d'Arnostéguy

Culminant à 1419 mètres d'altitude sur la frontière franco-espagnole, l'Urkulu est un sommet fréquenté du Pays BasqueD'abord pour son magnifique panorama, ensuite pour son intérêt historique. On y trouve en effet les vestiges d'une tour trophée vieille de 2000 ans, érigée là par les Romains en signe de leur conquête de l'Aquitaine.

En ce début août 2014, après avoir découvert avec peine la grotte d'Harpéa, la tour d'Urkulu était l'occasion parfaite de terminer la journée avec une randonnée courte et facileaccompagnés de notre fille de 15 ans et de notre fils de 19 ans.

Nous avions aussi espoir de voir une certaine espèce rare de coléoptère, mentionnée dans l"Guide Rando Pays Basque" de Michel Record Casenave, et présente apparemment ici en raison d'un microclimat particulier régnant sur Urkulu. Pour la petite histoire, nous avons effectivement vu des coléoptères en grand nombre, mais de là à savoir s'il s'agit de l'espace rare en question, je ne saurais l'affirmer...

Bref, cette randonnée en boucle est vraiment sympa ! Elle offre des paysages de toute beauté, et convient parfaitement aux familles !

Et puis à elle seule déjà, la route menant au col d'Arnostéguy, point de départ du circuit, constitue déjà un formidable voyage, ménageant d'admirables points de vue tout au long du trajet  : il s'agit là du chemin que les pèlerins empruntent pour aller à Saint-Jacques de Compostelle... 

On retrouve également cette balade ici en téléchargement sur le site des offices de tourisme de la montagne Basque, et je ne saurais que vous la recommander !

 urkuluCi-dessus : en regardant de près, on aperçoit l'arrondi de la tour
qui dépasse au-dessus de la barre rocheuse...

Le tour de l'île aux Moines

Ne cherchez pas le pont qui relie l'île aux Moines au continent : il n'y en a pas.

Avant de faire le tour à pied de la plus grande des îles du Golfe du Morbihan (7 kilomètres de long sur 3,5 kilomètres de large), en Bretagne, c'est donc en bateau que le voyage commence ! Mais la traversée est de courte durée, puisque 5 minutes seulement suffisent pour rejoindre l'île aux Moines depuis Port-Blanc à Baden.

île aux moines15

Munis de la carte de l'île, que l'on récupère au Point I près de l'embarcadère (Attention aux horaires d'ouverture : voir ici avant de partir.), ou bien  en téléchargement sur le site officiel de l'office de tourisme Vannes/Golfe du Morbihan, il ne reste plus qu'à suivre les bornes repères qui jalonnent le parcours...

Au fur et à mesure que s'égrènent les 17 kilomètres du sentier côtier, qui ne présente aucune difficulté si ce n'est la distance non négligeable, le paysage se fait changeant, dévoilant tour à tour des plages, des pointes rocheuses, des bois, de jolies maisons et d'amirables points de vue sur le golfe.

En cette journée de fin juillet 2016 où nous étions avec mon mari, un ciel tristounet ne nous a pas permis de profiter pleinement de toute la palette de couleurs qu'un soleil généreux aurait fait ressortir, et pourtant déjà nous en avons pris plein la vue ! Ce n'est pas pour rien qu'on dit de l'île aux Moines qu'elle est "la Perle du Golfe"...

Cette randonnée, découverte dans l'édition 2016 du hors-série spécial randonnées de "Bretagne magazine", figure également ici sur le site officiel de l'office de tourisme Vannes/Golfe du Morbihan.

Si la distance ne vous fait pas peur, faire le tour de l'île aux Moines par le sentier qui l'encercle est un formidable moyen d'admirer la variété et la beauté des paysages, et de s'imprégner de la magie de l'île !

Alors, à vos chaussures de randonnée !

île aux moines8

La grotte d'Harpéa

Située dans la région de Saint-Jean-Pied-de-Port dans le Pays Basque, la grotte d'Harpéa est une curiosité minérale admirable située dans un très joli site.

De jolies photos découvertes ici et là m'avaient donné très envie d'aller la découvrir...

♦ Episode 1 : La grotte d'Harpéa au départ de Béhérobie...

Début août 2014, accompagnés de notre fille de 15 ans et de notre fils hémiplégique de 19  ans, j'avais choisi la randonnée "La grotte d'Harpéa" tirée du numéro spécial "Le guide 2011 - Balades et randonnées" du magazine "Pyrénées".

grotte harpea

 

 

 

Seulement voilà, c'était sans compter sur les intempéries de début juillet, dont les traces étaient encore bien visibles sur le sentier.

A contrecoeur, mais par prudence, nous avons donc décidé de renoncer et de rebrousser chemin... 

Les lacs Perrin

Non loin de la  frontière franco-italienne, dans la vallée de la Maurienne en Savoie, les lacs Perrin font l'objet d'une randonnée facile de peu de dénivelé, qui convient tout particulièrement aux familles en quête de balades tranquilles dans les alpages.

Idéale également pour une journée repos, cette randonnée mène à deux petits lacs : le lac Perrin Inférieur (2 317 m), envahi par les herbes, puis le lac Perrin Supérieur (2 340 m), miroir des Dents d'Ambin (3 372 m).

Sur le chemin du retour, le chemin carrossable offre de magnifiques points de vue, et l'incroyable couleur turquoise des eaux du lac du Mont-Cenis (1 974 m) invite à une halte... 

C'est d'ailleurs la découverte de ce très beau lac quelques jours plus tôt qui m'avait donné envie de faire un balade dans les environs.

Voilà donc une randonnée sympathique, qui remonte pour nous à début août 2008, accompagnés de notre fille de 9 ans et de notre fils hémiplégique alors âgé de 13 ans.  

lacs perrinCi-dessus : sur le chemin des lacs Perrin...

Ars-en-Ré : Entre océan et marais salants

C'est par un pont à péage relié à la Rochelle qu'on accède à l'île de Ré, la quatrième plus grande île de France métropolitaine.

Surnommée "Ré la Blanche" à cause de la blancheur des murs de ses maisons traditionnelles, cette île de Charente-Maritime est réputée pour ses petits villages typiques, ses marais salants, ses réserves naturelles, ses longues et belles plages bordées de dunes et de pins...

L'île est également bien connue pour ses fameuses pistes cyclables, bien plus sûrement que pour ses sentiers de randonnée, qui plus est en hiver... C'est pourtant cette approche que nous avons choisie pour découvrir l'ile de Ré pour la première fois samedi dernier, avec notre fille de 17 ans et notre fils hémiplégique de 21 ans.

Tirée du topo-guides "Promenades et randonnées à pied dans l'île de Ré" du Comité Départemental de Randonée Pédestre de Charente-Maritime, cette randonnée nous entraîne entre océan et marais salants autour d'Ars-en-Ré, figurant parmi les plus beaux village de France.

Après avoir longé une partie de la digue qui protège le village, le circuit passe près de trois anciens moulins à vent ("Les Moulins de la Boire"), puis serpente jusqu'au port à travers les ruelles du village avant de regagner le parking de départ par une route se faufilant entre vignes et marais salants.

Le petit circuit d'Occabé

En plus d'offrir des panoramas vraiment magnifiques, cette randonnée tirée du livre "Vos 30 itinéraires au pays basque" de Pierre Macia, nous entraîne à la découverte d'un des sites archéologiques les plus célèbres du pays basque, avec ses fameux cromlechs !

Les cromlechs, ce sont des cercles de pierre qui ont servi de tombes en des temps reculés, et le site d'Occabé en compte pas moins de 17, répartis sur un vaste plateau herbeux !

Les plus ferrus d'histoire seront particulièrement comblés en cherchant à approfondir le mystère de ces cercles de pierre, tandis que les majestueux paysages du site raviront tout le monde !

Pour nous, en ce début août 2014, accompagnés de notre fille de 15 ans et de notre fils hémiplégique de 19  ans, le spectacle a commencé dès la montée de la fabuleuse route D301 empruntée pour rejoindre le départ de la randonnée. A elle seule, cette petite route de montagne pittoresque offrant des panoramas à couper le souffle mérite incontestablement le détour ! 

Un haut-lieu du pays basque à découvrir ! 

circuit occabe3Ci-dessus : en montant vers Occabé

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide de randonnée, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.